RDC: Nzanga Mobutu, vice-Premier ministre, fils de l'ex-dictateur, révoqué

10 mars 2011 à 21h17 par La rédaction

KINSHASA (RDCongo) (AFP)

Le vice-Premier ministre et ministre du Travail Nzanga Mobutu, fils du dictateur zaïrois, a été révoqué par le président de la RDCongo Joseph Kabila, pour avoir été absent depuis quatre mois du Congo, a-t-on appris jeudi de source officielle.

Nzanga Mobutu, 40 ans, a été révoqué par un décrêt signé le 8 mars le président Kabila et lu jeudi soir à la Radio télévision nationale.

"Il a été révoqué pour +abandon de service+.Il était parti en novembre à Rome pour représenter la RDC à la création du cardinal (congolais) Laurent Monsengwo, et il est resté en Europe sans aucune explication, sans rien signaler à qui que ce soit", a expliqué à l'AFP le porte-parole du gouvernement Lambert Mende.

Candidat à l'élection présidentielle en 2006, où il avait obtenu 4,8% des voix au premier tour, le fils de Joseph Mobutu, dont il a toujours revendiqué le lourd héritage, était vice-Premier ministre depuis 2007, d'abord chargé de l'Agriculture, puis du Travail et de l'Emploi.

A la tête de l'Union des démocrates mobutistes (Udemo), parti créé en 2005, il avait appelé à voter Kabila au second tour de la présidentielle.Son parti compte une dizaine de députés à l'Assemblée nationale.

Interrogé pour savoir si la décision présidentielle était politique, M. Mende a répondu "non, ce n'est pas son parti qui est visé, il y a d'autres ministres de l'Udemo au gouvernement", comme celui du Commerce.