RDC: réouverture des écoles et marchés à Beni après 48 heures de fermeture

30 juin 2021 à 11h52 par AFP

AFRICA RADIO

Les écoles, marchés et églises de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo, peuvent reprendre leurs activités après 48 heures de fermeture suite à des attaques à la bombe, a annoncé mercredi le maire de la ville.

"Les activités aux marchés, dans les écoles et autres sont autorisées à reprendre normalement comme d'habitude", a déclaré le colonel Narcisse Mutebe, maire de Beni, ajoutant que "les habitants sont appelés à rester dans leurs maisons de 21h00 à 05h00 jusqu'à nouvel ordre".Dimanche soir, un kamikaze a été tué dans l'explosion de son engin explosif près d'un bar. Plus tôt dans la journée, l'explosion d'une bombe artisanale dans une église catholique avait blessé deux femmes. Un engin similaire avait explosé samedi soir, non loin d'une station service, dans la périphérie de la ville, sans faire de dégâts.Les autorités locales avaient décrété la fermeture des marchés, écoles et églises pour 48 heures, redoutant de nouvelles attaques.Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi les attaques du week-end à Beni, et attribuées aux membres des Forces démocratiques alliées (ADF), un groupe armé affilié, selon les Etats-Unis, à l'EI.Beni et ses environs sont la cible depuis 2013 du groupe ADF, responsable d'une série de massacres qui a fait au moins 6.000 morts, d'après un décompte de l'épiscopat congolais. Le président Félix Tshisekedi a décrété le 6 mai l'état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri.Les ADF sont des rebelles musulmans ougandais qui ont fait souche depuis plus de 25 ans dans l'Est congolais.Ils ont cessé leurs opérations contre l'Ouganda voisin et sont aujourd'hui, de loin, le plus meurtrier des 122 groupes armés répertoriés dans l'Est de la RDC, d'après le Baromètre de sécurité de Kivu (KST).