RDC: retour progressif de Facebook et YouTube, plus d'un mois après les émeutes

Par La rédaction

Kinshasa (AFP)

Les réseaux sociaux Facebook et YouTube revenaient progressivement jeudi à Kinshasa, plus d'un mois après que leur accès eut été bloqué par les autorités à la suite de violentes manifestations.

Du 19 au 22 janvier, des manifestations meurtrières avaient éclaté, à Kinshasa en particulier, et avaient fait entre 27 et 42 morts selon les sources.

Les manifestants dénonçaient un projet de loi électorale qui ouvrait la possibilité pour Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, de se maintenir à son poste au-delà du terme de son mandat fin 2016, alors que la Constitution lui interdit de se représenter.

Face à la contestation populaire, Kinshasa avait ordonné aux opérateurs de couper les SMS et aussi internet pour bloquer les réseaux sociaux.Le pouvoir espérait ainsi éviter une "guerre civile", jugeant que l'usage par certains de ces réseaux mettait de "l'huile sur le feu".

L'internet fixe est revenu après deux jours de coupure.Le 7 février, les SMS, moyen le moins cher pour communiquer, ont été rétablis et, le lendemain, l'internet mobile avait repris.Le 20 février, Twitter était accessible via certains opérateurs, mais Facebook et YouTube restaient mercredi toujours hors-service.

Pour contourner la coupure, des internautes, surtout accros à Facebook, avaient toutefois trouvé des astuces pour masquer le numéro d'identification de leur ordinateur et se connecter ainsi librement.