Dépêches AFP

RDC : sept Chinois détenus au Kasaï pour "séjour irrégulier"

14 août 2019 à 15h25 Par AFP
Sept ressortissants chinois accusés de "séjour irrégulier" sont en détention à Kananga dans la province centrale du Kasai en République démocratique du Congo, et leur employeur dénonce un règlement de comptes de la part des autorités provinciales, a-t-on appris mercredi de source sécuritaire. "Ils sont en séjour irrégulier. Ils ont les visas de la société CREC-7 chinoise mais travaillent pour le compte de la société CREC7/RDC. Mes services ont découvert cette irrégularité et les ont arrêtés", a déclaré à l'AFP Emmanuel Mapenzi, chef de la direction générale des migration (DGM) dans la province du Kasaï-central. Les sept hommes travaillent pour le compte de la compagnie China Railway Engineering Corporation -7 (CREC-7) aux postes de péage de Kalambambuji, situé à 25 Km de Kananga (capitale du Kasaï-central) qui est différente de GREC7/RDC, une société de droit congolais, a expliqué à l'AFP le gouverneur du Kasaï-central, Martin Kabuya.Ils sont détenus dans un cachot du service de renseignements de la police depuis samedi et les autorités ont promis de les transférer à Kinshasa.La société CREC-7 dément la version officielle et "dénonce les intentions malveillantes du gouverneur du Kasaï-central", l'accusant de vouloir saper le travail de l'entreprise chinoise."Ces citoyens chinois ne sont pas en situation irrégulière. Nous sommes au courant des intentions du gouverneur du Kasaï-central qui tient à gérer pour son compte privé la route de Kalambambuji en construction par CREC-7 et pour laquelle nous avons signé un contrat avec le gouvernement congolais", a dit à l'AFP Mathieu Lukusa Lufukona, l'avocat de cette société chinoise."Ces personnes, en situation irrégulière, perçoivent de l'argent des Congolais sans autorisation, sans que les autorités provinciales ne soient informées. Nous ne pouvions pas laisser cette situation perdurer", rétorque le gouverneur Kabuya.La compagnie chinoise CREC-7 est spécialisée dans les projets d'infrastructures. Elle assure la construction de routes à travers la RDC, immense pays d'Afrique centrale aux rares voies de communication terrestre.