RDC: un civil tué à l'aéroport de Lubumbashi, sous contrôle de l'armée

4 février 2011 à 11h36 par La rédaction

KINSHASA (AFP)

Un agent de sécurité civil a été tué vendredi matin à l'aéroport de Lubumbashi dans le sud-est de la RD Congo, où des assaillants ont été repoussés par les forces armées congolaises après des échanges de tirs.

Le corps sans vie d'un agent de sécurité d'une compagnie minière privée a été retrouvé non loin du bâtiment principal de l'aéroport, où des éclats de vitres brisées jonchaient le sol, a-t-on constaté.

Un officier des Forces armées de la RDC (FARDC) a été blessé au cours des combats, d'après des sources militaires.

Un impressionnant détachement d'environ 500 soldats des FARDC était déployé autour du périmètre aéroportuaire, a rapporté un correspondant de l'AFP, qui a vu des passagers des premiers vols commerciaux intérieurs faire leur enregistrement.

Selon des témoins les assaillants ont baissé un drapeau de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco), dont une base se trouve à l'aéroport et hissé le leur, de couleur rouge, en lieu et place.Ce drapeau n'était plus visible après les affrontements.

Très tôt vendredi matin, un groupe armé non identifié a tenté de prendre le contrôle de l'aéroport de Lubumbashi, chef-lieu de la province minière du Katanga.

Des sources aéroportuaires ont attribué l'attaque à un "groupe sécessionniste", sans plus de précision.

L'aéroport de Lubumbashi est situé à une dizaine de kilomètres du centre-ville, où la situation semblait normale en fin de matinée, selon une habitante.

"Tout est calme dans la ville, mais les écoliers ont été renvoyés chez eux", a affirmé cette source sous couvert d'anonymat.Des banques ont également fermé leurs guichets, selon cette source.