RDC: un partisan de Tshisekedi élu président du Sénat

Par AFP

AFRICA RADIO

Un partisan du président Félix Tshisekedi, Modeste Bahati, a été élu mardi, sans surprise, président du Sénat de la République démocratique du Congo (RDC), après avoir constitué une nouvelle majorité parlementaire pour écarter le camp de l'ex-chef de l'Etat Joseph Kabila du pouvoir.

"Le sénateur Modeste Bahati Lukwebo a obtenu 89 voix, soit la majorité absolue des voix, et devient le président du Sénat", a déclaré le président provisoire de la Chambre haute du Parlement congolais, Léon Mamboleo. Le Sénat congolais compte 109 membres.M. Bahati, 65 ans, a été plusieurs fois ministre de l'ancien président Joseph Kabila, mais s'est rallié en juillet 2019 à son successeur, l'ex-opposant Tshisekedi, vainqueur de la présidentielle du 30 décembre 2018.Investi président de la République en janvier 2019, M. Tshisekedi a ensuite dirigé jusqu'en novembre dernier en coalition avec le camp de son prédécesseur Joseph Kabila. Il a ensuite mis fin à cette coalition et s'est lancé dans une conquête de tous les leviers du pouvoir.En janvier, le sénateur Bahati a rempli la mission que lui avait confiée le président Tshisekedi de constituer une nouvelle majorité de "l'Union sacrée de la Nation" en sa faveur à l'Assemblée nationale, en vue d'écarter les partisans de l'ancien président Kabila, regroupés au sein de son Front commun pour le Congo (FCC).Avec l'élection de M. Bahati, le président Tshisekedi a placé ses partisans à la tête des trois plus importantes institutions politiques du pays, après l'élection de Christophe Mboso comme président de l'Assemblée nationale et la nomination de Jean-Michel Sama Lukonde comme Premier ministre.M. Lukonde a clôturé lundi les consultations en vue de la formation du nouveau gouvernement, entièrement constitué de partisans du chef de l'Etat. La précédente équipe était largement dominée par les partisans de M. Kabila et dirigée par l'un d'entre eux: elle comptait 43 ministres pro-Kabila contre 23 pro-Tshisekedi.Ce nouveau gouvernement sera connu dans "les tout prochains jours", selon des proches du nouveau Premier ministre.