RDC: un Sud-Africain d'une société britannique enlevé par des rebelles

15 février 2011 à 13h21 par La rédaction

KINSHASA (RDCongo) (AFP)

Un Sud-Africain de la société Soco exploration-production RDC, filiale de la société pétrolière britannique Soco international, a été enlevé lundi par des rebelles rwandais présumés dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mardi auprès de Soco.

"Deux expatriés sud-africains et quatre militaires (congolais) ont été kidnappés hier (lundi), mais il n'y a plus qu'un expatrié détenu", a déclaré à l'AFP Serge Lescaut, responsable de Soco exploration-production RDC.

"Il y a eu une attaque vers 16H00 (14H GMT lundi) de rebelles hutus rwandais et de déserteurs de l'armée congolaise, en plein Parc des Virunga, contre le véhicule des deux expatriés de Soco.L'un d'eux a été relâché", a confirmé à l'AFP le lieutenant-colonel Sylvain Ekenge, porte-parole de l'armée congolaise dans la province du Nord-Kivu (est), où l'attaque a eu lieu.

Soco avait obtenu en juin 2010 un contrat pour l'exploration et l'exploitation du pétrole dans une zone comprenant une partie du parc des Virunga, et menait des opérations de repérage dans le secteur.

Les deux expatriés étaient "chargés de la sécurité" et effectuaient une mission de sécurisation et de préparation de la zone, a précisé M. Lescaut.

Selon le porte-parole de l'armée congolaise, "des villageois ont vu dans la brousse des (rebelles des) FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda) avec un blanc".

"Les Forces armées de la RDC mènent actuellement des opérations pour tenter de récupérer" la personne enlevée, a-t-il ajouté, précisant que le secteur était "dangereux".

L'enlèvement a eu lieu dans la localité de Katiguru, sur la piste menant de Kiwandja à Ishasha, au nord de Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, près de la frontière avec l'Ouganda.

Fin janvier, cinq militaires et trois gardes du parc des Virunga avaient été tués dans une attaque attribuée à des rebelles hutus rwandais.Un quatrième garde avait été tué et un autre blessé lors d'une autre attaque quelques jours plus tard.

Créé en 1925, le parc national des Virunga, le plus ancien d'Afrique, est classé au patrimoine de l'humanité par l'Unesco depuis 1979.Il abrite notamment 200 gorilles des montagnes et une petite population de gorilles des plaines, une espèce particulièrement menacée d'extinction.Il couvre 7.800 km carrés.Le parc est frontalier avec l'Ouganda et comprend le lac Edouard.

Des groupes armés comme les FDLR, des miliciens et aussi des soldats de l'armée congolaise, présents dans la région, y déciment des animaux notamment pour se nourrir et abattent des arbres pour produire du charbon de bois.

Des ONG locales et l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) s'opposent au projet d'exploitation du pétrole dans ce parc.

Avec son siège à Londres, Soco international est une société d'exploration et d'exploitation pétrolière et gazière, active aussi au Congo-Brazzaville, en Angola et au Vietnam, selon son site internet.