RDCongo: le Conseil de sécurité exhorte les parties "à rejeter la violence"

18 décembre 2018 à 20h55 par AFP

AFRICA RADIO

Le Conseil de sécurité a exhorté mardi, cinq jours avant la présidentielle en République démocratique du Congo, "toutes les parties à rejeter la violence" et souligné à l'intention de Kinshasa "l'importance d'assurer la sécurité des candidats et des électeurs".

L'ONU demande aussi aux parties "de la retenue dans leurs actions et déclarations, en s'abstenant de toutes provocations", précise un communiqué de la plus haute instance des Nations unies."Tout en accueillant favorablement les progrès dans la préparation technique des scrutins, les membres du Conseil de sécurité s'inquiètent" d'évènements négatifs ayant marqué ces derniers jours la campagne électorale. Parmi ceux-ci, certains ont conduit à des pertes de vies humaines et à des dégâts significatifs, regrettent-ils.Le Conseil "appelle le gouvernement de RDC à enquêter rapidement sur ces évènements", ajoute le communiqué qui rappelle l'objectif de scrutins "transparents, pacifiques et crédibles".Des élections présidentielle, législatives et provinciales sont prévues dimanche en RDC pour désigner un successeur au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001. Au moins six personnes ont été tuées dans des violences pré-électorales. Kinshasa nie tout mort en lien avec la campagne.