Référendum au Maroc: une "décision claire et historique", selon Juppé

Par La rédaction

PARIS (AFP) - (AFP)

Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a estimé samedi que les Marocains avaient pris une "décision claire et historique" en votant la veille massivement pour le +oui+ au référendum sur le projet de révision constitutionnelle.

"Nous devons bien entendu attendre les chiffres définitifs, mais il apparaît d'ores et déjà que le peuple marocain a pris une décision claire et historique", dit M. Juppé dans un communiqué de son ministère.

Plus de 98% des électeurs marocains ont voté vendredi pour le +oui+ dans 94% des bureaux de vote où le taux de participation a atteint plus de 72%, selon le ministre de l'Intérieur marocain Taib Cherkaoui.

"Dans un contexte régional bouleversé, où le processus démocratique a dû s'imposer par la confrontation, parfois violente, et où on tente encore de le réprimer, comme en Syrie ou au Yémen, le Maroc a réussi, en quatre mois, pacifiquement et dans le dialogue, à franchir une étape décisive", poursuit-il.

"Nous saluons la forte participation du peuple marocain à ce référendum.Elle a donné lieu à des débats animés et substantiels, reflétés dans les médias et notamment sur internet.La campagne pour le référendum s'est déroulée dans le respect des règles démocratiques et l'organisation du référendum a été transparente", ajoute-t-il.

Ce référendum, le premier du règne du roi Mohammed VI qui a accédé au pouvoir en 1999, renforce les pouvoirs du Premier ministre et du Parlement tout en préservant le prééminence politique et religieuse du monarque.

Le projet de Constitution vise à "consolider les piliers d'une monarchie constitutionnelle, démocratique, parlementaire et sociale", avait déclaré Mohammed VI dans un discours adressé à la nation le 17 juin.