Réunion du Forum 5+5: la Libye propose d'élargir à la Grèce et à l'Egypte

2 septembre 2010 à 5h58 par La rédaction

TRIPOLI (AFP)

Le dirigeant libyen, le colonel Mouammar Kadhafi, a proposé mercredi à une réunion informelle de coopération méditerranéenne, réunissant cinq pays du Maghreb et cinq pays du sud de l'Europe, d'examiner l'an prochain l'élargissement de ce forum à la Grèce et à l'Egypte, a-t-on appris de sources diplomatiques.

Le forum "5+5" réunit la Mauritanie, le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Libye, l'Italie, Malte, la France, l'Espagne et le Portugal.

La Libye a proposé que lors du prochain somment prévu en 2011 à Malte, les 10 Etats se prononcent sur l'élargissement à ces deux pays, sur un secrétariat permanent, sur de nouvelles mesures de préservation de l'environnement en Méditerranée, sur la proposition libyenne visant à limiter l'immigatration illégale, et sur une périodicité du sommet, a-t-on précisé de mêmes sources.

La réunion a eu lieu avec deux heures de retard et a duré une vingtaine de minutes à l'issue d'un grand dîner présidé par le colonel Kadhafi à l'occasion du 41e anniversaire de sa prise de pouvoir.

Le dirigeant libyen a convié ensuite ses invités à un défilé de troupes folkloriques libyennes et à une parade de chevaux à l'hippodrome de Boussetta à Tripoli qui a duré jusqu'à tard dans la nuit.

Le spectacle était animé par des troupes musicales entonnant des chants et poèmes à la gloire du Guide de la révolution libyenne à coup de feux d'artifices et en présence de milliers de militaires et de sympathisants.

Outre les chefs de gouvernement et des ministres des 10 pays des deux rives de la Méditerranée, ont assisté aux spectacle les chefs d'Etat de Sierra Leone, de Guinée, de Serbie et de Bosnie ainsi que les chefs de gouvernement du Niger, Croatie, Slovénie, et des délégations de Grèce, Turquie et Chypre.

A l'issue de la réunion informelle des 5+5, les ministres des Affaires étrangères italien et libyen Franco Frattini et Moussa Koussa ont déclaré que tous les pays étaient d'accord avec l'idée de l'élargissement du forum vers un "6+6".

Cependant des délégations ont estimé qu'il s'agisssait uniquement de propositions libyennes qui ne sont pas avalisées, l'une d'elles faisant valoir qu'introduire l'Egypte dans ce cercle informel reviendrait à faire entrer le conflit du Proche-Orient dans un forum dédié à la Méditerranée.

Le thème sensible de l'immigration clandestine en Europe venant d'Afrique noire à travers la Libye a été comme prévu l'un des thèmes centraux des discussions.

En déplacement à Rome lundi, Mouammar Kadhafi avait demandé à l'Union européenne une aide de 5 milliards d'euros par an pour stopper l'immigration clandestine, un des sujets sensibles entre les Européens et la Libye.Cette demande avait été jugée excessive par la Commission européenne.

La France est représentée par le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Pierre Lellouche.