Révision constitutionnelle en RDC: le projet jugé recevable par le Sénat

Par La rédaction

KINSHASA (RDC) (AFP)

Le projet de révision de la Constitution en RDC portant notamment sur l'organisation d'une présidentielle à tour unique en vue du scrutin de novembre, a été jugé recevable par le Sénat, a-t-on appris vendredi de sources parlementaires.

La proposition a été votée tard jeudi par 71 sénateurs sur 108, lors d'une séance boycottée par l'opposition.

"Le vote a eu lieu au Sénat et je sais que le texte va passer lors du Congrès", a affirmé à l'AFP le sénateur Moïse Nyarugabo du Rassemblement des Congolais pour la démocratie (RCD, opposition).

Les deux chambres parlementaires se réunissent vendredi en Congrès en vue de l'adoption du texte.

Avant le Sénat, l'Assemblée nationale avait jugé mardi recevable ce projet de révision lors d'une séance également boycotée par l'opposition.

"Pour nous, compte tenu du caractère inconstitutionnel de ce projet, nous estimons que la procédure a été faussée et cette question est non inscrite.Nous n'allons pas participer au Congrès, c'est une simple mascarade", a regretté le sénateur Jacques Ndjoli du Mouvement de libération du Congo (MLC).

Sur les huit articles proposés par le président Joseph Kabila, c'est l'alinéa 1 de l'article 71 relatif au mode de scrutin présidentiel qui suscite la polémique.

Le chef de l'Etat propose que le président de la République soit élu à la majorité simple des suffrages exprimés et non plus à la majorité absolue au second tour, ce que rejette l'opposition.

L'Assemblée nationale congolaise est composée de 500 députés et le Sénat de 108 sénateurs.Pour être adoptée, la proposition de révision doit obtenir la majorité de trois cinquièmes, selon la Constitution.