Rwanda: accusé de crime de génocide, Neretsé clame à nouveau son innocence

Par AFP

AFRICA RADIO

"Une fois de plus, je clame mon innocence": le Rwandais Fabien Neretsé, accusé d'avoir pris part au génocide de 1994 dans son pays, a une nouvelle fois réfuté les charges qui pèsent contre lui, mardi à Bruxelles devant la Cour d'Assises.

"Je ne cesserai de le répéter: je n'ai pas planifié, ni participé à ce génocide contre la population Tutsi de mon pays", a martelé l'accusé. "Aujourd'hui, une fois de plus, je clame mon innocence", a insisté l'ancien haut-fonctionnaire âgé de 71 ans. "Je fais partie des Rwandais qui se sont retrouvés, au milieu de cette tragédie, entre deux feux, et qui ont cherché à sauver les leurs", a soutenu M. Neretsé.L'accusé a par ailleurs nié en bloc toute appartenance à une milice ou au parti unique de l'époque, le MRND. Les propos tenus mardi par l'accusé font écho aux déclarations qu'il avait faites début novembre, selon lesquelles il était un ami des Tutsi et non un extrémiste hutu.Ils surviennent quatre jours après le réquisitoire du parquet fédéral belge, qui a demandé la condamnation de M. Neretsé pour "crime de génocide".Poursuivi pour treize meurtres et trois tentatives de meurtre entre avril et juillet 1994 au Rwanda, l'accusé pourrait devenir le premier condamné pour ce chef d'accusation en Belgique. Lors des quatre précédents procès de génocidaires rwandais à Bruxelles, cette qualification n'avait en effet jamais été retenue."Fabien Neretsé n'était pas cet homme de bien comme on a essayé de nous faire croire (...), il était bien animé d'une intention génocidaire", avait affirmé vendredi le Procureur dans son réquisitoire.Le verdict du jury est attendu dans les prochains jours.M. Neretsé, interpellé en France en 2011, encourt la prison à vie.