Rwanda: perpétuité requise contre un opposant accusé de "recruter" une armée

Par La rédaction

KIGALI (AFP)

La détention à perpétuité, peine maximale au Rwanda, a été requise lundi à l'encontre de Deo Mushayidi, un opposant accusé notamment de "recruter" une rébellion pour déstabiliser le régime du président Paul Kagame, a-t-on appris mardi auprès de l'un de ses avocats.

"Les débats ont été clos hier (lundi).Le procureur a requis la prison à perpétuité.Le jugement sera prononcé le 17 septembre", a indiqué à l'AFP Me Protais Mutembe, du barreau de Kigali.

M. Mushayidi est poursuivi pour "collaboration avec une organisation terroriste, recrutement d'une armée, propagation de rumeurs incitant à la désobéissance civile, usage d'un faux passeport, idéologie du génocide et pratiques +divisionnistes+", selon l'avocat.

Tutsi et ancien cadre du Front patriotique rwandais (FPR), ex-rébellion au pouvoir depuis 1994 et parti du président Kagame, M. Mushayidi est notamment accusé d'avoir tenté de lever une armée contre le pouvoir en place, selon Me Mutembe.

M. Mushayidi, président du Pacte de défense du peuple (PDP, parti d'opposition en exil) nie ces accusations, reconnaissant seulement que depuis 2006, il voyageait avec un passeport burundais.

L'opposant dont le procès a débuté le 26 juillet, avait été arrêté le 5 mars au Burundi et remis aux autorités rwandaises.