Rwanda: projet de construction d'un "Institut français" à Kigali

Par La rédaction

KIGALI (AFP)

L'ambassade de France au Rwanda souhaite démarrer cette année les travaux de construction d'un "Institut français" dans la capitale Kigali, pour un coût d'environ 25 millions de dollars (18,5 M EUR), a-t-elle annoncé jeudi à l'AFP.

Cet institut remplacera l'ancien centre d'échanges culturels franco-rwandais (CECFR) de Kigali qui avait fermé fin 2006 dans la foulée de la rupture des relations diplomatiques entre le Rwanda et la France.

Les deux pays ont annoncé le rétablissement de ces relations fin 2009 et l'école française Antoine de Saint-Exupéry, également fermée fin 2006, a rouvert en septembre dernier.

"Nous sommes depuis janvier dernier en négociation pour reconstruire cet établissement, institut français dans le vocable actuel, selon les normes du plan de rénovation du centre de Kigali", a indiqué à l'AFP l'ambassadeur Laurent Contini.

"Nous ne pouvions rénover seulement, nous devions nous intégrer dans ce plan urbain ambitieux.Nous avons décidé de faire un PPP (partenariat public-privé) avec des investisseurs privés avec lesquels nous partagerions le terrain et les bâtiments", a poursuivi le diplomate français.

Il a indiqué disposer d'"un avant-projet architectural, agréé par la mairie de Kigali, que des investisseurs rwandais et leurs associés indiens se disent prêts à financer".Le bâtiment devrait compter sept ou huit niveaux, sur le site de l'ancien centre culturel, situé sur l'un des principaux rond-points du centre-ville de Kigali.

"Sitôt les feux verts donnés (par les autorités compétentes) et la négociation conclue avec les (partenaires) privés, nous commencerons les travaux", a poursuivi l'ambassadeur.

Il a ajouté qu'il espérait "commencer les travaux au second semestre 2011", pour une durée prévue d'environ deux ans.