Sao Tome: l'opposition prend la tête du Parlement

Par AFP

AFRICA RADIO

L'opposition a remporté jeudi la présidence de l'Assemblée nationale de Sao Tome, archipel lusophone du Golfe de Guinée à régime parlementaire qui sort des législatives du 7 octobre et attend un nouveau gouvernement issu de ce parlement.

Grâce à une coalition de partis d'opposition, Delfim Neves, 53 ans, ancien ministre et président du petit parti d'opposition le Parti de la convergence démocratique (PCD), prend la tête de l'Assemblée nationale avec 28 voix sur 55 sièges.Le parti au pouvoir de centre-droit, l'Action indépendante démocratique (ADI), avait obtenu une petite majorité simple à l'issue des législatives avec 25 sièges.Mais l'opposition s'est coalisée jeudi, créant une nouvelle majorité. Aux 23 sièges remportés par le principal parti, le Mouvement pour la libération de Sao Tomé-et-Principe - Parti social-démocrate (MLSTP-PSD) se sont ajoutés les cinq députés d'une coalition de petits partis d'opposition, PCD-MDFM-UDD.Deux votes blancs ont été enregistrés.Le gouvernement de ce régime parlementaire, actuellement dirigé par le Premier ministre Patrice Trovoada (ADI), sera issu de cette nouvelle Assemblée.Comme au Portugal, l'ancienne puissance coloniale jusqu'en 1975, le président de la République - issu de l'ADI depuis 2016 - arbitre mais ne gouverne pas.Dans son discours jeudi, le président Evaristo Carvalho a exprimé sa volonté de coopération avec la nouvelle institution, mais les analystes prévoient des moments difficiles entre le parlement et le président.Sao Tome et Principe est considéré comme un modèle d'alternance démocratique en Afrique centrale. Le pays, qui vit du cacao et du café et dépend à 90% de l'aide internationale, s'est ouvert au multipartisme en 1991, après quinze ans de régime marxiste et de parti unique du président Manuel Pinto da Costa (MLSTP).