Sécheresse en Somalie: le chef du HCR appelle à davantage d'aide

Par La rédaction

ADDIS ABEBA (AFP) - (AFP)

Le Haut commissaire aux réfugiés de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé vendredi à Addis Abeba à davantage d'aide internationale pour venir aux secours de milliers de Somaliens touchés par une grave sécheresse.

"Mon principal objectif est d'appeler la communauté internationale à s'engager plus activement dans le soutien à la population somalienne qui souffre tant", a indiqué M. Guterres à la presse après avoir visité des camps accueillant des réfugiés somaliens en Ethiopie.

"Je n'ai pas de doute sur le fait que s'il y a une population qui aujourd'hui endure la pire tragédie humanitaire au monde, c'est la population somalienne", a-t-il précisé.

Le chef du HCR effectue une visite en Ethiopie et au Kenya où des dizaines de milliers de Somaliens fuyant la sécheresse, cherché refuge ces dernières semaines.

En juin, environ 54.000 Somaliens se sont réfugiés au Kenya et en Ethiopie, fuyant les violences persistantes et la sécheresse, selon le HCR.

M. Guterres est attendu samedi et dimanche au Kenya.Au dernier jour de sa visite, il doit se rendre dans le plus grand camp de réfugiés au monde, Dadaab, qui abrite 380.000 personnes près de la frontière somalienne.

Prévu pour abriter 90.000 personnes, Dadaab a continuellement vu sa population augmenter au cours des vingt dernières années de violences et de famine en Somalie.

Le HCR, qui gère le camp, rencontre ainsi de plus en plus de difficultés à assurer les services essentiels tels que l'accès à l'eau, à l'éducation et à des conditions sanitaires élémentaires.

Plus de 135.000 Somaliens ont fui leur pays depuis le début de l'année, créant une "tragédie humaine inimaginable", a récemment indiqué l'ONU.

Vendredi, le HCR a indiqué depuis Genève que de "nombreuses" personnes qui fuient la Somalie meurent de faim et de déshydratation durant leur périple vers des pays voisins.