Sénégal: échauffourées entre policiers et opposants à Dakar

Par La rédaction

DAKAR (AFP) - (AFP)

Des échauffourées ont eu lieu mardi soir dans le centre-ville de Dakar lorsque des pierres ont été jetées sur des policiers depuis une foule d'opposants rassemblés autour du chanteur Youssou Ndour, que la police a dispersés à coups de gaz lacrymogènes, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des pierres sont parties de la foule lorsque la voiture à bord de laquelle était Youssou Ndour, sur l'Avenue Georges Pompidou, a commencé à s'avancer vers le cordon de policiers bloquant l'accès à la Place de l'Indépendance où était prévu un rassemblement d'opposants interdit par les autorités.Le véhicule de M. Ndour a très rapidement quitté les lieux, le journaliste de l'AFP a vu un blessé évacué par des secouristes.

Il n'était pas immédiatement possible de savoir si le chanteur avait été blessé.

Après les tirs de gaz lacrymogènes, des jeunes se sont dispersés par petits groupes dans des rues adjacentes, où des barricades de fortune ont commencé à être érigées, selon le journaliste de l'AFP.

M. Ndour était sur l'Avenue Georges Pompidou depuis environ une heure et demie, et avait attiré près d'un millier de personnes.Il était dans sa voiture, à quelques mètres d'un opposant candidat, l'ex-Premier ministre Idrissa Seck, leurs partisans scandant des slogans de campagne ou des refrains d'une chanson hostile au président Abdoulaye Wade, dont ils contestent la candidature à l'élection présidentielle de dimanche.

Youssou Ndour et Idrissa Seck sont tous les deux membres du Mouvement du 23 juin (M23), coalition de partis d'opposition et d'organisations de la société civile réclamant le retrait de la course de M. Wade, élu en 2000 et réélu en 2007.

Le M23 avait appelé à manifester à 15H00 (locales et GMT) Place de l'Indépendance.De précédents appels de cette coalition à se rassembler sur ce site ont entraîné des violences entre manifestants, en grande partie des jeunes qui tentaient de s'y rendre, et les forces de l'ordre.