Sénégal : Le président Macky Sall appelle à l'apaisement, Ousmane Sonko à la poursuite de la « révolution »

Par Nadir Djennad

AFRICA RADIO

Au Sénégal, le président Macky Sall appelle au calme et à la sérénité lors d'un message hier soir à la Nation. Il s'agit de la première intervention publique du président sénégalais depuis que l'arrestation le 3 mars de son principal opposant, Ousmane Sonko, a provoqué des manifestations violentes.

Des violences qui ont fait au moins cinq morts, selon un bilan officiel et huit selon Amnesty International. Macky Sall a promis l'aide de l'état aux familles endeuillées, et annoncé un allègement du couvre feu en vigueur à Dakar et Thiès. «  Tous ensemble, taisons nos rancœurs et évitons la logique de l'affrontement qui mène au pire. Sur l'aspect judiciaire de cette crise, laissons la justice suivre son cours en toute indépendance » affirme le chef de l'État sénégalais. 

De son côté, Ousmane Sonko, a été remis hier en liberté sous contrôle judiciaire par le juge. L'opposant a accusé le président Macky Sall d’être responsable des évènements de ces derniers jours, d’avoir « trahi le peuple sénégalais », de « persécuter les opposants » ou encore d’avoir « imposé le rapport de force ». Pour le député sénégalais, la mobilisation va se poursuivre «  La révolution est déjà lancée, rien, ni personne, ne peut l'arrêter, aucune puissance interne ou externe ne peut l'arrêter. Le peuple a pris ses responsabilités et a compris les enjeux. Conduisons cette révolution à son terme, c'est à dire au plus tard 2024 »' déclare Ousmane Sonko.

Voir aussi