Sénégal: nouvelle étape pour la création d'un parc urbain à Dakar

Par AFP

AFRICA RADIO

Le projet de doter Dakar d'un parc urbain pour atténuer les effets d'une urbanisation galopante dans une ville cruellement dépourvue d'espaces verts a franchi mardi une nouvelle étape avec la désignation pour son aménagement d'un bureau d'architecture français, ont indiqué les autorités sénégalaises.

La réalisation du "parc forestier urbain de Dakar-Yoff", promise en 2020 par le président Macky Sall, reste cependant bien loin de satisfaire ceux qui rêvaient d'une vaste étendue où s'oxygéner dans la capitale envahie par le béton.Seuls 10 des 600 hectares de l'aéroport Léopold-Sédar-Senghor, rare trouée dans le tissu urbain de Dakar, vont être consacrés à ce nouvel espace "de sport, de loisirs, d'éducation et de service", selon le cahier des charges.Reconverti en aérodrome militaire depuis la mise en service fin 2017 d'une nouvelle infrastructure à une cinquantaine de kilomètres de Dakar, le lieu est sous-exploité et en cours de réassignation, pour notamment abriter des projets immobiliers.Cette réserve de terrains avait donné à un collectif l'idée de transformer le site en "Central Park" local, en référence au parc qui s'étend sur plus de 300 hectares à New York. Le collectif avait recueilli des milliers de signatures et signifié sa déconvenue devant les dimensions retenues par la présidence, équivalant à une vingtaine de terrains de football.Sur les 15 projets soumis lors d'un concours international, c'est celui du cabinet Atelier d'architecture Djellali, basé à Marseille, dans le Sud-Est de la France, qui a été retenu, a indiqué lors d'une cérémonie officielle le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, sans dévoiler les détails financiers du projet.Le futur parc comprendra "un bois, un aménagement paysager, un plan d'eau, un promenoir, un parcours sportif, une piste cyclable, une piste piétonne, un bar-restaurant, un cybercafé, un poste de sécurité, une infirmière, une guérite d'accès, entre autres", a indiqué à l'AFP un responsable du ministère de l'Urbanisme. Selon cette source, les travaux dureront "dix mois".Métropole de plus de 3,5 millions d'habitants en constante expansion, Dakar n'abrite que de rares espaces verts que lorgnent des promoteurs immobiliers.