Sénégal: Wade demande des explications sur la mort d'un manifestant

Par La rédaction

DAKAR (AFP)

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a demandé que la lumière soit faite sur la mort le 30 mai près de Dakar d'un jeune homme lors d'une manifestation contre un nouveau découpage administratif contesté par l'opposition, a-t-on appris vendredi de source officielle.

Selon un communiqué du Conseil des ministres transmis vendredi à l'AFP, le président Wade "a déploré le fait qu'il y ait eu mort d'homme dans le cadre de l'installation des délégations spéciales", en remplacement d'équipes municipales élues en mars 2009, conséquence d'un nouveau découpage administratif.

Il a demandé aux ministres de la Justice, de l'Intérieur et des Forces armées "de prendre, chacun en ce qui le concerne, les mesures diligentes en vue de situer les responsabilités dans le décès du jeune ressortissant de Sangalkam", près de Dakar, selon la même source.

D'après la gendarmerie et des ONG de défense des droits de l'Homme, Malick Bâ, trentenaire, avait été tué et six gendarmes blessés lors d'une manifestation dans cette localité contre l'installation de la "délégation spéciale" de Sangalkam, une des communautés rurales concernées par le découpage administratif décidé en avril et contesté par l'opposition.

La gendarmerie a déclaré avoir été "obligé de faire usage" d'armes "en attendant l'arrivée des renforts demandés" face à une foule nombreuse.Six gendarmes avaient été blessés au cours de cet incident, a-t-elle indiqué.