Sénégal: Wade dénonce la répression en Syrie, appelle au départ d'Assad

20 août 2011 à 14h11 par La rédaction

DAKAR (AFP) - (AFP)

Le chef de l'Etat sénégalais Abdoulaye Wade a dénoncé samedi dans un communiqué "la répression brutale" du gouvernement syrien sur les populations civiles et réclamé le retrait du président Bachar al-Assad.

Le président sénégalais "exprime sa grave préoccupation face à la détérioration tragique de la situation en Syrie, marquée par la répression sanglante perpétrée par le régime du président Assad", selon ce texte signé par le porte-parole de la présidence sénégalaise Serigne Mbacké Ndiaye et transmis à l'AFP.

"Devant le constat d'échec du président Assad qui n'a plus d'autres ressources que la répression sanglante, le président de la République du Sénégal considère qu'il n'y a plus d'autre solution que le départ du président Assad et l'organisation d'élections libres et démocratiques", ajoute-t-il.

"Le président Wade invite le président Assad à se retirer du pouvoir et, à cet effet, à examiner avec l'OCI (Organisation de la conférence islamique) et les Nations unies les dispositions pratiques à prendre" dans ce sens, déclare-t-il.

Le régime du président Bachar al-Assad est confronté depuis mi-mars à une vague de contestation sans précédent.La répression des manifestations a fait plus de 2.000 morts en cinq mois, d'après des organisations syriennes de défense des droits de l'Homme.

Vendredi, plusieurs pays occidentaux ont réclamé le départ du pouvoir de M. Assad.La Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a indiqué qu'il y avait désormais des "preuves" de "crimes contre l'humanité" commis en Syrie, appelant le Conseil de sécurité à saisir la justice internationale.