SES: contrat de TV par satellite en Afrique de l'Ouest

18 août 2014 à 12h29 par La rédaction

Paris (AFP)

L'opérateur de satellites SES a annoncé lundi avoir signé un contrat pluriannuel avec un consortium de diffuseurs d'Afrique de l'Ouest afin de lui fournir des services de télévision directe par satellite dans des pays francophones subsahariens.

Le contrat, dont le montant n'a pas été révélé, a été passé avec une nouvelle plateforme gérée par ce consortium basé à Lomé, la capitale togolaise, et porte sur deux répéteurs - dispositif électronique combinant un récepteur et un émetteur -, précise dans un communiqué le groupe luxembourgeois coté à Paris.

"Le déploiement débutera le 1er octobre 2014 au Mali, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Niger", indique SES, qui fournira la capacité de son satellite SES-4 situé à 22 degrés Ouest, "le principal créneau orbital de la société pour l'Afrique francophone subsaharienne".

"En tant qu'opérateur satellitaire mondial, SES est bien positionné pour faciliter la migration vers le numérique, en particulier en Afrique où les difficultés géographiques sont importantes pour les diffuseurs", a expliqué Ibrahima Guimba-Saidou, responsable de SES pour l'Afrique, cité dans le communiqué.

Ce service offrira un bouquet de 80 chaînes, en clair et cryptées, qui doit aider les pays membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à respecter la date limite générale de migration vers le numérique fixée à juin 2015.

Le consortium de diffuseurs est dirigé par le groupe de télévision privé malien Africable, basé à Bamako, et Media Plus, qui distribue Canal+ au Togo.

Africable, qui se présente comme une chaîne "panafricaine", est très regardée sur le continent et en Europe par la diaspora.