Somalie: au moins 6 civils tués dans l'explosion d'un engin piégé (témoins)

Par La rédaction

MOGADISCIO (AFP) - (AFP)

Au moins six personnes ont été tuées et environ 20 blessées dans l'explosion mardi d'un engin piégé qui a frappé un minibus à Mogadiscio, ont rapporté des témoins à l'AFP.

L'explosion de l'engin, dissimulé sur le bord de la route, est survenue au passage d'un convoi de soldats burundais de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom) mais a touché un minibus de transport, faisant trois morts sur le coup.

"C'était horrible.J'ai vu les cadavres de trois personnes tuées dans l'explosion, et près de 20 autres blessés", a décrit à l'AFP Mohamed Abdurakin, un témoin oculaire.

Les blessés ont été transportés à l'hôpital Medina de Mogadiscio, où trois d'entre eux ont succombé à leurs blessures, dont deux étudiants, a constaté un un correspondant de l'AFP.

"Le bus était rempli de civils lorsque l'engin a explosé.Un convoi de soldats burundais passait dans la zone à ce moment-là mais la bombe a détruit le bus", a pour sa part rapporté Shamso Adan.

"Je n'ai jamais vu un tel désastre.J'ai été légèrement blessé parce que je me trouvais très près du lieu de l'explosion.Nous avons récupéré 18 blessés sur place", a expliqué à l'AFP un troisième témoin, Nur Moalim Jis.

L'attentat n'avait pas été revendiqué mardi après-midi.

Mogadiscio est le théâtre quasi-quotidien d'une guerre urbaine meurtrière opposant les forces gouvernementales et leurs alliés de l'Amisom aux insurgés islamistes radicaux shebab.

Les civils demeurent les principales victimes de ce conflit, fauchés par des obus de mortier, des balles perdues, ou tués dans des attentats visant régulièrement les soldats de l'Amisom ou les troupes gouvernementales.