Somalie: Jack Lang conseiller de l'ONU pour la lutte contre la piraterie

Par La rédaction

NEW YORK (Nations unies) (AFP)

L'ancien ministre français Jack Lang a été nommé conseiller spécial du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, pour les questions juridiques liées à la piraterie au large de la Somalie, a annoncé jeudi le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky.

M. Lang sera chargé "d'identifier de nouvelles mesures pouvant être prises pour aider les Etats, notamment ceux de la région, à poursuivre en justice et incarcérer les personnes qui se livrent à la piraterie", a indiqué M. Nesirky.

Il devra aussi "étudier dans quelle mesure les Etats de la région sont prêts à accueillir sur leur sol d'éventuels nouveaux mécanismes judiciaires dont la création a été envisagée par M. Ban dans son dernier rapport" sur la question.

Le Conseil de sécurité de l'ONU, dans sa résolution 1918 d'avril 2010, avait appelé l'ensemble des Etats à criminaliser la piraterie et durcir les lois destinées à juger et emprisonner les pirates interpellés au large des côtes somaliennes.

Une flottille internationale de navires de guerre patrouille depuis plus d'un an dans la zone située au nord de la Somalie dans le golfe d'Aden pour tenter de mettre les pirates en échec.Mais les pays qui ont arrêté des pirates se sont souvent heurtés à des obstacles administratifs pour les juger.

La Somalie est en proie à une guerre civile depuis 1991.

Le Conseil de sécurité avait demandé à M. Ban un rapport sur les moyens d'améliorer l'efficacité de la lutte contre la piraterie dans le volet judiciaire et pénitentiaire de sa résolution du mois d'avril.

Remis fin juillet, ce rapport envisage sept options possibles, allant du renforcement des capacités judiciaires et pénitentiaires des Etats de la région à la création d'un Tribunal pénal international, ainsi que des solutions intermédiaires, telles qu'une chambre somalienne délocalisée, des chambres spéciales insérées dans les systèmes juridictionnels d'Etats de la région ou encore un tribunal régional.

Lors d'une réunion sur la piraterie mercredi, le Conseil a pris acte de ces propositions, sans choisir entre elles et s'est félicité de la création du poste de M. Lang.

L'ambassadrice américaine Susan Rice a "salué" cette nomination et dit "se réjouir de collaborer étroitement avec lui et de pouvoir coordonner nos efforts".

Dans un communiqué diffusé jeudi à la presse, le Conseil a indiqué que Jack Lang travaillerait en étroite coopération avec le Groupe de contact sur la piraterie au large des côtes somaliennes.

Membre du parti socialiste français, M. Lang, qui aura 71 ans le 2 septembre, est actuellement député.Il a été ministre de la Culture de 1988 à 1992, puis ministre de l'Education à deux reprises, de 1992 à 1993 et de 2000 à 2002.

En 2009, il a été émissaire spécial du président Nicolas Sarkozy successivement à Cuba, puis en Corée du Nord.