Somalie: l'armée américaine tue 37 shebab dans des frappes

Par AFP

AFRICA RADIO

L'armée américaine a annoncé mardi avoir conduit en Somalie deux frappes contre des islamistes shebab, tuant 37 d'entre eux.

Les frappes, qui ont été menées lundi à proximité de Debatscile, "n'ont pas fait de morts ou de blessés parmi les civils", précise dans un communiqué le commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom)."Nous estimons actuellement que la première frappe a tué 27 combattants", indique l'Africom, précisant qu'il s'agissait d'une frappe "planifiée à l'avance et délibérée".La seconde frappe a tué 10 autres combattants, ajoute le commandement américain.Ces frappes "de précision", menées en soutien au gouvernement fédéral somalien, "réduisent la capacité des shebab à préparer des attaques futures, déstabilisent leur réseau d'influence et affaiblissent leur liberté de manoeuvre dans la région", a ajouté l'armée américaine.A la mi-octobre, l'armée américaine avait annoncé avoir tué 60 shebab au cours d'une seule frappe. C'était la plus importante conduite par Washington contre les islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, depuis celle du 21 novembre 2017, qui a fait 100 victimes "terroristes", selon l'armée.Les Etats-Unis soutiennent la lutte contre les shebab, menée par le gouvernement fédéral somalien et par la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), présente dans le pays depuis 2007.Les shebab ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 20.000 hommes de l'Amisom.