Somalie: l'ONU appelle à intensifier la lutte contre les shebab

24 septembre 2013 à 11h31 par La rédaction

Genève (AFP)

Le représentant spécial de l'ONU pour la Somalie, Nicholas Kay, a appelé la communauté internationale à intensifier la lutte contre les insurgés islamistes somaliens, alors que ces derniers ont revendiqué l'attaque contre le centre commercial Westgate de Nairobi au Kenya.

De passage à Genève, M. Kay doit participer mardi à une session spéciale du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU sur la Somalie, en présence du premier Ministre de ce pays, Abdi Farah Shirdon.

Quelques heures avant la session, M. Kay a fermement condamné devant les médias l'attaque contre le centre commercial mais a estimé que ce "n'était pas une surprise".

"L'approche de l'ONU et mon approche vis-à-vis des shebab en Somalie, c'est qu'il faut intensifier nos campagnes, du point de vue militaire, mais aussi politique et pratique", a-t-il dit.

"Nous devons redoubler d'efforts sur ces trois voies", a-t-il insisté.

"L'impact (de ces efforts) se fera sentir bien au-delà de la Somalie", a-t-il ajouté.

M. Kay a estimé qu'il y avait des raisons d'être "prudemment optimiste" vis-à-vis de la situation en Somalie, soulignant que le gouvernement, "crédible et reconnu sur le plan international" était parvenu à augmenter son contrôle dans le pays.

Mais "il reste des défis"."Aucun des progrès que nous réalisons en Somalie en termes de renforcement des capacités politiques et institutionnelles, aucun de ces progrès ne pourra réussira si les défis sécuritaires ne sont pas résolus", a-t-il dit, expliquant que "la sécurité reste le défi numéro un et contrôler et mettre en échec les shebab est la clé", a-t-il relevé.

Quelque 5.000 islamistes shebab sont actifs en Somalie selon M. Kay, qui estime que nombre d'entre eux ne sont pas des "idéologues" mais des personnes n'ayant pas d'autres alternatives.

L'ancien diplomate britannique a expliqué qu'il comptait se rendre à l'ONU à New York dans la semaine pour demander à la communauté internationale des fonds supplémentaires pour la (Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

"L'Amisom devrait disposer de 12 hélicoptères mais n'en a aucun....Les hélicoptères sont essentiels", a-t-il déploré.

"La somme d'argent dont que nous parlons pour faire des efforts supplémentaire en Somalie est extrêmement petite.Mais tourner le dos (à la situation) serait très coûteux", a-t-il relevé. 

Sur le plan politique, il a insisté sur la nécessité de trouver des solutions pour aider à la réintégration des shebab en Somalie.

Sur le terrain, le commando islamiste armé qui a pris d'assaut samedi le centre commercial Westgate de Nairobi y détenait toujours mardi matin des otages "vivants", affirment sur leur nouveau compte Twitter les islamistes somaliens shebab, qui ont revendiqué l'attaque.

L'attaque a fait au moins 62 morts, autant de disparus et près de 200 blessés.