Somalie: le gouvernement veut ouvrir un nouveau front dans le sud du pays

19 septembre 2010 à 16h12 par La rédaction

MOGADISCIO (AFP)

Le gouvernement de transition somalien (TFG) veut ouvrir un nouveau front contre les insurgés islamistes shebab et va lancer prochainement une offensive dans le sud de la Somalie, a affirmé dimanche le Premier ministre Omar Abdirashid Sharmarke.

"Le fait que l'Amisom (force de paix de l'Union africaine) et nos forces aient pu combattre côte-à-côte pour contenir l'énorme offensive (menée fin août par les shebab dans la capitale) est en soi un résultat positif", s'est félicité M. Sharmarke au cours d'une brève conférence de presse à la primature à Mogadiscio.

"Mais nous devons penser à une autre option, celle d'ouvrir un nouveau front hors de Mogadiscio, un front dans les régions du centre, Bay et Bakol (sud-ouest), depuis les terres de Juba (sud)", a-t-il expliqué.

"Nous verrons alors comment cela se passe (...) nous avons des forces" qui ont été formées au Kenya, "nous essayons de réorganiser toutes ces forces", a ajouté le Premier ministre.

"Capturer" le port de Kismayo (sud) "est la clé pour handicaper les sources de financement de la guerre qu'ils (les shebab) mènent actuellement", selon M. Sharmarke, qui a refusé de préciser la date exacte de cette offensive, ajoutant simplement qu'elle devrait avoir lieu avant la fin de l'année.

Les insurgés shebab contrôlent la quasi-totalité du centre-sud de la Somalie, face à un TFG dont l'autorité se limite à quelques quartiers de la capitale, et qui ne survit que grâce au soutien de près de 7.200 soldats ougandais et burundais de l'Amisom.