Somalie: les forces éthiopiennes prennent Baïdoa, bastion des shebab

Par La rédaction

MOGADISCIO (AFP) - (AFP)

Les troupes éthiopiennes et du gouvernement de transition somalien (TFG) ont pris mercredi Baïdoa, bastion des insurgés islamistes somaliens à 250 km au nord-ouest de Mogadiscio, sans rencontrer de résistance, selon un responsable militaire somalien et des habitants.

"Nous avons pris le contrôle de Baïdoa sans un seul coup de feu," a affirmé à l'AFP par téléphone depuis cette ville un responsable militaire somalien, Muhidin Ali, précisant que les insurgés shebab "avaient fui la ville avant que notre armée atteigne la ville, désertée".

"Nous sommes au centre-ville et nous avançons vers les différents coins de la ville, pour nous assurer que nous en avons le contrôle total", a-t-il ajouté.

"Je peux voir des soldats éthiopiens et somaliens qui sont entrés dans la ville depuis l'ouest", a déclaré à l'AFP au téléphone un autre habitant de Baïdoa, Ali Adam.

"Il n'y a plus de combats", a affirmé un autre résident, Adbulahi Hassan, "les soldats éthiopiens et somaliens ont pris position au commissariat sur le principal carrefour en ville".

"Les gens sont dans les rues et regardent les soldats qui progressent petit à petit dans les différents quartiers de la ville", a-t-il ajouté.

Les insurgés shebab avaient pris la ville en 2009, et celle-ci était devenue l'un de leurs bastions stratégiques du sud somalien avec la ville portuaire de Kismayo, poumon économique de la rébellion islamiste.

Avant de passer sous contrôle shebab, Baïdoa avait abrité pendant trois ans le Parlement somalien de transition.A Londres, le Premier ministre somalien Abdiweli Mohamed Ali, a confirmé que les forces gouvernementales avaient pris Baïdoa.

Pour leur part les shebab ont reconnu leur départ de Baidoa, affirmant l'avoir abandonné pour des raisons "tactiques".Leur emprise sur le centre et le sud de la Somalie se réduit depuis l'intervention des troupes kényanes en octobre et éthiopiennes le mois suivant.