Somalie: les shebab rejettent la déclaration de famine de l'ONU

Par La rédaction

MOGADISCIO (AFP) - (AFP)

Les insurgés islamistes shebab rejettent la déclaration de l'ONU selon laquelle deux régions du sud somalien qu'ils contrôlent sont frappées de famine, a affirmé vendredi le porte-parole du mouvement sur une radio somalienne.

"Il y a une sécheresse en Somalie mais pas de famine, ce qui est déclaré par l'ONU est faux à 100%", a déclaré Sheik Ali Mohamud Rage, estimant que cette "déclaration de famine est politique".

Un haut responsable shebab, sous couvert d'anonymat, avait à l'inverse salué cette déclaration mercredi."La déclaration de famine dans des régions de Somalie par l'ONU est bienvenue et nous voudrions voir l'aide arriver jusqu'à la population," avait-il dit.

Une gravissime sécheresse frappe quelque 12 millions de personnes dans la Corne de l'Afrique, selon les Nations unies.

En Somalie, la crise est aggravée par des conflits incessants et l'ONU a déclaré mercredi frappées de famine deux de ses régions du sud contrôlées par les shebab - le sud de Bakool, et Lower Shabelle.

Par ailleurs, les organisations humanitaires que les insurgés islamistes shebab ont interdites en Somalie dans le passé le restent dans les régions qu'ils contrôlent, a indiqué ce porte-parole des rebelles affiliés à Al-Qaïda.

"Les groupes interdits précédemment ne sont pas les bienvenus pour travailler dans les zones sous notre contôle", a-t-il déclaré.

A partir de 2009, les shebab ont interdit les activités de plusieurs organisations humanitaires, dont le Programme alimentaire mondial (PAM).L'agence onusienne a depuis toutefois continué de travailler en Somalie, notamment dans la capitale Mogadiscio.