Somalie: manifestation pour demander la libération de deux femmes aux USA

Par La rédaction

MOGADISCIO (AFP)

Des centaines de manifestants ont réclamé dimanche à Mogadiscio la libération de deux femmes d'origine somalienne inculpées en fin de semaine aux Etats Unis pour soutien aux insurgés islamistes shebab, a constaté le correspondant de l'AFP.

La manifestation s'est déroulée à Afgoye, localité sous contrôle islamiste en périphérie de la capitale, où vivent des dizaines de milliers de déplacés de guerre.

"Libérez nos soeurs", clamaient les manifestants, affirmant que les deux jeunes femmes se consacraient à des activités humanitaires en faveur des "pauvres et des nécessiteux" d'Afgoye et n'étaient en rien liées avec les shebab.

Quatorze personnes, dont plusieurs de nationalité américaine, avaient été mises en examen jeudi aux Etats-Unis pour soutien au terrorisme, accusées d'avoir voulu rejoindre ou aider les shebab.

"Je connais personnellement l'un d'entre elles", Amina Farah Ali, 33 ans, a assuré l'un des protestataires, Farhiyo Ali.Cette femme d'origine somalienne naturalisée américaine a été arrêtée jeudi dans le Minnesota (nord), Etat qui accueille une importante communauté somalienne.

"Elle nous aidait en envoyant de l'argent aux familles de déplacés, elle n'est pas une terroriste", a démenti M. Ali, dénonçant une "agression pure et simple" des Etats Unis.

Les shebab, qui contrôlent la plus grande partie du sud et du centre de la Somalie, ont fait allégeance à Al-Qaïda il y a quelques mois et ont revendiqué le double attentat qui a fait 76 morts le 11 juillet à Kampala.