Somalie: Paul Chandler, à peine libéré par les pirates, apprend la mort de son père

15 novembre 2010 à 12h37 par La rédaction

LONDRES (AFP)

Paul et Rachel Chandler, à peine libérés dimanche par les pirates somaliens qui les détenaient en otage depuis plus d'un an, ont appris avec six mois de retard la mort du père de Paul fin juillet, selon un bref communiqué publié lundi.

"Nous venons d'apprendre que le père de Paul est mort à la fin du mois de juillet", indique le couple de retraités britanniques dans un communiqué diffusé par le Foreign Office, ajoutant avoir besoin de temps pour digérer la nouvelle.

"Nous rentrerons au Royaume-Uni très bientôt.Nous n'avons pas l'intention de donner d'interviews ou de faire d'autres déclarations", ajoute le communiqué.

Paul et Rachel Chandler demandent aux médias de "préserver leur intimité", en expliquant qu'ils ont besoin de prendre du recul.

Les Chandler, amaigris mais apparemment en bonne santé, ont donné de brèves interviews dimanche pendant un arrêt à Mogadiscio, sur le chemin de Nairobi dans le Kenya voisin."Non, nous n'avons pas été bien traités", avait déclaré Rachel Chandler, en réponse à une question.

Après 388 jours de détention, Paul et Rachel Chandler étaient arrivés auparavant à Adado, ville proche de la frontière avec l'Ethiopie où ils ont été remis par les pirates aux forces du gouvernement autoproclamé de la région autonome de Himan et Heeb.

Ils avaient été transportés dans la nuit de la ville d'Amara (centre), où ils ont passé la majeure partie de leur captivité.

Le couple, originaire du Kent, a ensuite quitté Adado pour partir en avion vers Mogadiscio pour une courte étape, avant de gagner Nairobi.

Les Chandler avaient été enlevés le 23 octobre 2009, un jour après avoir quitté les Seychelles où ils avaient passé plusieurs semaines de vacances, s'aventurant dans l'océan Indien à bord de leur yacht, le Lynn Rival, à la surprise des pirates eux-mêmes.