Somalie: quatre shebab tués dans l'attaque de la base de l'Amisom

26 décembre 2014 à 16h27 par La rédaction


Mogadiscio (AFP)

Quatre combattants du groupe islamiste shebab ont été tués et quatre capturés pendant l'attaque de la base militaire de l'Union africaine de Mogadiscio, ont précisé vendredi des responsables somaliens.

Les bilans précédents mentionnaient cinq combattants tués et trois faits prisonniers.

Des islamistes shebab ont attaqué jeudi le quartier-général de la Force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), parvenant à s'introduire dans l'enceinte ultra-sécurisée où ils ont tué trois soldats africains et un civil.

"Les forces de sécurité ont repoussé l'attaque et tué quatre assaillants, et nous avons arrêté quatre suspects.Quatre autre personnes, dont un contractuel civil de l'aéroport, ont aussi été tués", a déclaré Mohamed Yusuf, un porte-parole du ministère somalien de l'Intérieur.

Les responsables somaliens ont affirmé que l'attaque avait été stoppée dans la soirée de jeudi. 

La base de Mogadiscio est actuellement gérée par un contingent de l'armée ougandaise, mais les responsables n'ont pas donné la nationalité des soldats tués au sein des troupes de l'Amisom.

Les shebab, qui luttent pour renverser le gouvernement somalien, ont expliqué avoir mené cette attaque contre ceux qu'ils appellent des "mercenaires ougandais".

La base de l'Amisom est située à l'extrémité ouest de la piste de l'aéroport de Mogadiscio, à environ un km de l'aérogare civile qui n'a pas été touchée par les combats, ont assuré à l'AFP des policiers y travaillant.

L'Amisom, déployée depuis 2007 en Somalie pour combattre les shebab, compte aujourd'hui plus de 22.000 hommes.Elle a chassé depuis trois ans les islamistes de Mogadiscio, puis de l'essentiel des localités qu'ils occupaient dans le centre et le sud somalien, dont ils contrôlèrent un temps la majeure partie.