Somaliland: l'opposition met le parti au pouvoir en minorité

6 juin 2021 à 13h42 par AFP

AFRICA RADIO

Les deux partis d'opposition de la république autoproclamée du Somaliland, dans le Nord de la Somalie, ont annoncé dimanche la formation d'une coalition qui leur donne la majorité au parlement, à l'issue des élections législatives et locales.

Le Somaliland a proclamé son indépendance de la Somalie il y a 30 ans, dispose de son propre gouvernement, sa propre armée et imprime sa propre monnaie mais il n'est pas parvenu à se faire reconnaître internationalement et fait officiellement partie de la Somalie.Lundi, plus d'un million d'électeurs étaient appelés à se rendre aux urnes pour désigner leur 82 députés et 220 conseillers locaux, dans un système politique limité à trois partis.Selon les résultats publiés par la commission électorale, le premier parti d'opposition, Wadani, a emporté 31 sièges de députés, devant le parti au pouvoir Kulmiye, 30 sièges, et l'autre parti d'opposition UCID, 21 sièges.Dimanche, peu après l'annonce des résultats, les partis Wadani et UCID ont annoncé avoir conclu une alliance pour mettre le parti au pouvoir en minorité."Je veux annoncer la décision prise par les deux partis d'opposition du Somaliland (...), conclue dans l'intérêt de l'unité du peuple du Somaliland. Un accord a été signé et diffusé par les dirigeants des deux partis d'opposition après une rencontre au cours de laquelle la décision de former une alliance a été prise", a déclaré à la presse à Hargeisa Ismail Adan Isman, porte-parole de la nouvelle coalition.En joignant leurs forces, les deux partis peuvent compter sur 52 députés, soit la majorité absolue au parlement. De même, la nouvelle alliance dispose de 127 conseillers locaux (79 pour Wadani et 48 pour UCID) contre 93 pour le parti au pouvoir.Cette nouvelle configuration devrait fortement limiter la marge de manoeuvre de l'actuel président Muse Bihi. La prochaine élection présidentielle est prévue fin 2022.La dernière élection législative au Somaliland s'était tenue en 2005 et le scrutin de lundi avait été repoussé à plusieurs reprises sur fond de dissensions entre les partis.Ancienne Somalie britannique, le Somaliland a fusionné avec l'ancienne Somalie italienne à l'indépendance du pays en 1960. Puis il a fait sécession et s'est proclamé indépendant en 1991, après la chute de l'autocrate Siad Barre qui allait plonger la Somalie dans la guerre clanique et précipiter l'effondrement de l'Etat somalien.