Sommet 3 bassins forestiers: Sassou demande des efforts aux pays pollueurs

Par La rédaction

AFRICA RADIO
BRAZZAVILLE (Congo) (AFP)

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a demandé des "objectifs chiffrés" aux pays pollueurs dans leur lutte contre les émissions de gaz à effet de serre vendredi lors du sommet des trois bassins forestiers tropicaux -Congo, Amazonie, Bornéo-Mékong- à Brazzaville.

"La contribution des forêts tropicales à l'équilibre écologique global ne sera d'une efficacité certaine que si les autres secteurs émissifs et les pays pollueurs prennent tout autant leur responsabilité en réduisant par des actions contrôlables et contraignantes leur émission de gaz à effet de serre avec des objectifs chiffrés", a affirmé M. Sassou Nguesso lors de son discours pour le dernier jour du sommet en présence de 7 chefs d'Etat et de nombreux ministres des 32 pays des trois bassins.

"Le grand pari pour nous étant d'établir toujours un lien nécessaire et intelligent entre la gestion forestière durable et le développement de nos pays.Les efforts que la communauté internationale exige de nous en matière de gestion durable doivent être soutenus financièrement et matériellement", a poursuivi le chef d'Etat congolais.

S'exprimant au nom du bassin amazonien, le président du Guyana Bharrat Jagdeo a lui aussi mis l'accent sur le financement international se demandant "Où va l'argent?".

"Nous faisons le choix d'être responsable (dans la protection des forêts) mais (...) à moins que les pays développés ne le reconnaissent et que l'argent se mette à couler ça ne marchera pas", a-t-il précisé, accusant notamment les pays développés de ne pas mettre la main au portefeuille "en raison de la crise économique mondiale"."Pour nous ce n'est pas un risque financier mais un risque existentiel", a-t-il affirmé.

Le président du Guyana a aussi mis en cause l'activité de "certaines ONG" voulant "dicter" leurs choix "dans leur intérêt propre et pour leurs emplois".

Le premier sommet des trois grands bassins forestiers tropicaux du monde s'était ouvert dimanche à Brazzaville.Les trois bassins représentent 80% des forêts tropicales du monde et deux tiers de la biodiversité terrestre, selon les experts.