Soudan: 10 morts dans une attaque de nomades arabes contre des Sudistes

Par La rédaction

JUBA (Soudan) (AFP)

Une attaque de nomades arabes contre un convoi de Sud-Soudanais a fait dix morts à la frontière Nord-Sud, ont annoncé les autorités mardi, au troisième jour du référendum d'indépendance du Sud.

"Un convoi de personnes rentrant du Nord au Sud-Soudan a été la cible d'une embuscade hier (lundi) vers 17H00 locales (14H00 GMT) par des Misseriya armés.Dix ont été tuées et 18 blessées", a déclaré lors d'une conférence de presse à Juba, capitale du Sud, le ministre sud-soudanais de l'Intérieur, Gier Chuang.

L'attaque est survenue à la frontière du Kordofan-Sud (Nord) et du nord de la région de Bahr al-Ghazal (Sud), a-t-il précisé."Le convoi était formé de 30 autobus et de sept camions.Les camions ont été pillés et les autobus sont retournés vers le Nord".

"Les assaillants circulaient dans six ou sept véhicules et étaient armés", a-t-il souligné, affirmant que "les Misseriya appartiennent à un Etat et cet Etat doit être responsable pour eux".

Les Misseriya avaient combattu pendant la guerre civile Nord-Sud du côté du gouvernement de Khartoum dans des milices nommées "Murahiline" (les voyageurs, ndlr), puis dans des unités para-militaires baptisées "Défense populaire".

Ces nomades contrôlent une grand partie de l'Etat nordiste du Kordofan-Sud et revendiquent le territoire disputé d'Abyei --tout comme la tribu sudiste Dinka Ngok-- où ils migrent chaque année en quête d'eau et de pâturage pour leur bétail.

Les Casques bleus de l'ONU ont renforcé au cours des derniers jours leurs patrouilles dans la région d'Abyei.

"Comment voulez-vous que nous ayons commis ces actes quand l'ONU est sur le terrain entre nous et les Dinka?", a dit à l'AFP un leader Misseriya, soutenant que "depuis plusieurs jours, les gens qui rentrent au sud ont changé leur trajet afin de rester loin de nous".

Des Misseriya avaient bloqué ces dernières semaines des convois de sudistes faisant le trajet entre la capitale soudanaise et le Sud-Soudan, vaste région qui se prononce depuis dimanche sur son indépendance après des années de guerre civile contre le pouvoir de Khartoum, depuis le milieu des années 1950.

La police soudanaise a indiqué avoir des informations selon lesquelles un convoi retournant au Bahr al-Ghazal avait été attaqué mais a dit ne pas disposer de plus de détails.