Soudan: arrestation de six Tchadiens membres présumés de Boko Haram

Par AFP

AFRICA RADIO

Six Tchadiens, membres présumés du groupe jihadiste Boko Haram, ont été arrêtés en territoire soudanais avant d'être remis aux autorités de leur pays, a annoncé l'armée soudanaise dans un communiqué jeudi.

Des forces du renseignement militaire soudanais ont "capturé six terroristes de Boko Haram en territoire soudanais", indique le communiqué qui ne donne pas de précisions sur la date de l'arrestation, ni sur celle de la remise aux autorités tchadiennes."Ils sont Tchadiens. En vertu de l'accord entre les deux pays, les autorités soudanaises les ont remis aux autorités tchadiennes", poursuit le texte.Il s'agit de la première arrestation de membres présumés du groupe jihadiste au Soudan. Le groupe, dont le berceau est le Nigeria, opère habituellement plus à l'ouest, et notamment autour du lac Tchad où il tient des camps d'entraînement.L'insurrection de Boko Haram, qui a débuté en 2009 dans le nord-est du Nigeria, a tué plus de 27.000 personnes et forcé près d'1,8 million de personnes à fuir au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins.Le Tchad, aux vastes étendues désertiques, compte plus de 200 groupes ethniques et partage avec le Soudan une longue frontière.Sous le président Idriss Deby, ancien chef de l'armée, le Tchad a pris une part active à la lutte contre le jihadisme dans la région.Le pays est membre d'une coalition combattant l'insurrection de Boko Haram et membre de la Force conjointe du G5 Sahel, soutenue par la France et comprenant également des troupes de la Mauritanie, du Mali, du Niger, du Burkina Faso.