Soudan: du personnel étranger de l'ONU de retour au Kordofan-Sud

Par La rédaction

KHARTOUM (AFP) - (AFP)

Du personnel étranger des Nations unies est revenu au Kordofan-Sud pour la première fois après des mois de combats entre armée régulière et rebelles dans cette région où la pénurie de nourriture inquiète, a annoncé samedi l'ONU.

Du personnel de la FAO et de l'Ocha (organisations de l'ONU pour l'alimentation et l'aide humanitaire) est arrivé samedi en hélicoptère à Kadougli, la capitale du Kordofan-Sud, où des membres de l'agence de l'ONU pour les enfants (Unicef) et du bureau de la sécurité s'étaient rendus vendredi par la route, a annoncé Damian Rance, un porte-parole de l'Ocha.

Il s'agit de cadres dont le retour devrait permettre d'utiliser au mieux les ressources disponibles pour évaluer les besoins des populations et coordonner la distribution de l'aide si les autorités soudanaises accordent un accès plus large aux agences humanitaires à cette région.

Khartoum limite fortement le travail de ces agences humanitaires au Kordofan-Sud et au Nil Bleu.Pendant des mois, leur personnel étranger a été interdit d'accès à ces deux Etats frontaliers du Soudan du Sud en proie à de violents combats depuis l'été.

L'ONU et les Etats-Unis ont récemment prévenu qu'à moins d'une intervention humanitaire en mars, la famine menaçait ces régions.

Jeudi, le comité soudanais aux Affaires humanitaires a présenté les résultats d'une évaluation montrant que la situation alimentaire était normale dans 11 des 19 districts du Kordofan-Sud, sans fournir d'information sur la situation des 8 autres districts.

Après avoir mené sa propre évaluation, le Programme alimentaire mondial a distribué la semaine dernière des vivres à 17.000 réfugiés arrivés ces dernières semaines dans les faubourgs de Kadougli après avoir fui des combats.

Il y a quelques semaines, l'ONU a déposé avec la Ligue arabe et l'Union africaine une demande conjointe d'autorisation pour acheminer de l'aide humanitaire dans les zones touchées par des combats.Les autorités n'ont pas encore donné suite.