Soudan du Sud: les effectifs des Casques bleus renforcés

Par La rédaction

JUBA (Soudan du Sud) (AFP) - (AFP)

Les Nations Unies ont renforcé le contingent de Casques bleus aux environs de Pibor dans l'Etat de Jonglei, où des violences tribales ont fait des milliers de déplacés, a affirmé à l'AFP la coordinatrice de l'action humanitaire de l'ONU au Soudan du Sud, Lise Grande.

"Nous avons déployé un bataillon à Pibor pour aider le gouvernement à protéger les civils", a-t-elle déclaré, ajoutant que les Nations unies avaient commencé à larguer de la nourriture par avion au-dessus de cette ville.

"Nous sommes très inquiets face aux jeunes (de la tribu) Lou Nuer qui se rassemblent" et se dirigent vers Pibor où vit la tribu des Murle, a-t-elle expliqué.

Vendredi, l'ONU avait affirmé que 500 des 6.000 jeunes Lou Nuer armés étaient déjà dans les faubourgs de la ville.

"Depuis hier (vendredi), il n'y a plus de nourriture à Pibor", a-t-elle dénoncé, précisant que le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies avait dû annuler des vols vendredi faute de sécurité avant de pouvoir larguer samedi de la nourriture.

"Nous allons essayer d'aider des milliers de personnes pendant deux semaines, mais cela dépend bien sûr de la sécurité", a-t-elle ajouté.