Soudan: enquête sur une femme fouettée par des hommes en tenue de policiers

Par La rédaction

KHARTOUM (AFP)

Le pouvoir judiciaire soudanais a annoncé lundi le lancement d'une enquête sur le traitement d'une femme violemment fouettée par des hommes portant des uniformes de policiers, dont les images choc circulent depuis quelques jours sur internet.

Une vidéo mise en ligne il y a quelques jours sur le site YouTube montre une femme, vraisemblablement soudanaise, agenouillée, criant et gémissant alors que des hommes vêtus de l'habit bleu poudre traditionnel des policiers soudanais la fouettent de la tête aux pieds.

"Une enquête a été lancée sur les coups de fouet contre une femme telle que vus sur un site internet, et aussi l'application de sanctions allant à l'encontre de ce qui est prévu par le code pénal", a indiqué le pouvoir judiciaire dans une déclaration reprise lundi par la presse soudanaise.

"Cette femme a été punie en vertu de la charia, la loi islamique, mais il y a eu une erreur dans la manière dont la peine a été infligée", a déclaré sans plus de précision Abdul Rahman al-Khidir, gouverneur de l'Etat de Khartoum et haut responsable du parti du Congrès national (NCP du président Béchir).

"A l'heure actuelle, les autorités enquêtent," a-t-il dit à la chaîne de télévision privée soudanaise Nil Bleu.

"Nous ne permettrons pas à qui que ce soit d'utiliser cette affaire à des fins politiques", a-t-il toutefois prévenu.

Différents articles du code pénal soudanais de 1991, imposé deux ans après le coup d'Etat d'Omar el-Béchir, soutenu par les militaires, prévoient des coups de fouet contre les comportements "indécents" comme l'adultère ou le proxénétisme.

Le pouvoir judiciaire n'a pas précisé pourquoi la jeune femme a été punie.L'association des femmes soudanaises avaient demandé ce week-end aux autorités d'ouvrir une enquête sur cette affaire considérée comme une "insulte" au peuple soudanais et une "humiliation" pour les femmes du pays.

La journaliste devenue activiste Loubna Hussein avait dénoncé l'an dernier la situation de milliers de Soudanaises fouettées par la police.Poursuivie pour avoir porté un pantalon "indécent", elle avait été condamnée à une amende de 200 livres soudanaises (66 dollars) mais n'avait pas été fouettée.

La vidéo sur youtube