Soudan: Khartoum demande aux Etats-Unis un visa pour Omar-el-Béchir

Par La rédaction

Khartoum (AFP)

M. Béchir fait l'objet de mandats d'arrêt datant de 2009 et 2010 de la CPI pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide dans le conflit du Darfour, une vaste région de l'ouest du Soudan.

"Le Soudan est attaché à son droit à participer aux réunions de la 68e Assemblée générale de l'ONU et demande aux �?tats-Unis de remplir ses obligations en tant qu'Etat abritant le siège (de l'ONU), en émettant les visas d'entrée nécessaires au plus vite", affirme le ministère soudanais des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministère explique que le président Béchir souhaite "se rendre au siège des Nations unies et non pas dans l'�?tat abritant ce siège", soulignant que "le gouvernement des Etats-Unis est obligé conformément aux conventions" de l'ONU "d'accorder les visas nécessaires à tous les représentants des �?tats membres".

Washington a dit lundi avoir reçu une demande de visa du président Béchir pour assister à l'ouverture de l'Assemblée générale de l'ONU fin septembre.

"Nous condamnons toutes les tentatives du président Béchir pour aller à New York, puisqu'il est accusé de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale", a cependant indiqué une porte-parole du département d'Etat, Marie Harf.

"Avant de se présenter au siège des Nations unies, le président Béchir devrait le faire devant la CPI à La Haye pour répondre des crimes dont il est accusé", a ajouté la responsable américaine, dont le pays a de très mauvaises relations avec Khartoum.

Mais Mme Harf n'a pas dit si les Etats-Unis rejetteraient la demande et encore moins si le chef d'Etat pourrait être arrêté en mettant le pied sur le territoire américain pour se rendre à l'ONU à New York, un territoire extra national.