Soudan: l'ONG catholique CRS autorisée à reprendre ses activités au Darfour

29 mars 2011 à 10h27 par La rédaction

KHARTOUM (AFP)

Le gouvernement de Khartoum a autorisé l'ONG Catholic Relief Services (CRS) à reprendre ses activités au Darfour (ouest du Soudan), après l'avoir menacé de les interrompre, l'accusant de faire du prosélytisme, a annoncé mardi un porte-parole de CRS.

"Selon les informations que nous avons reçues hier, notre ONG a été autorisée à reprendre ses activités", a indique à l'AFP cette porte-parole Sara Fajardo ajoutant que CRS travaillait de concert avec le gouvernement local pour assurer une reprise immédiate de l'aide alimentaire.

L'ONG avait annoncé dimanche qu'elle allait être forcée de cesser ses activités dans l'ouest du Darfour à la fin du mois, ce qui aurait privé 400.000 personnes d'aide alimentaire.

"Le gouvernement nous a demandé de quitter le Darfour, en affirmant qu'il ne peut assurer notre sécurité", avait dit Sara Fajardo.

"Il nous accuse de distribuer des bibles.C'est complètement faux et contraire à nos principes opérationnels (...) la majorité de nos équipes sont composées de musulmans", s'est-elle défendue.

CRS est la dernière d'une liste de plusieurs ONG forcées de quitter le Darfour, région de l'ouest du Soudan en guerre civile.En février, l'ONG française Médecins du Monde avait été expulsée de Jebel Marra, dans le sud du Darfour, après avoir été accusée de soutenir un groupe rebelle de la région.

De récents combats entre rebelles et armée soudanaise depuis décembre ont entraîné l'arrivée de plus de 70.000 nouveaux déplacés dans les camps du Darfour.