Soudan: un charnier a été découvert au Kordofan-Sud après des combats

Par La rédaction

KHARTOUM (AFP) - (AFP)

Un charnier a été découvert dans l'Etat soudanais du Kordofan-Sud, où au moins cent personnes tuées dans des combats en juin seraient enterrées, ont annoncé jeudi des observateurs américains s'appuyant sur des témoignages et des images satellite.

"Après analyse des images du Satellite Sentinel Project (SSP), un important site recelant un charnier a été identifié", ont annoncé des membres du SSP, un projet dont l'acteur hollywoodien George Clooney est à l'origine et qui permet au grand public de suivre la situation au Soudan sur internet grâce à des images satellitaires.

Ces fosses communes se trouvent dans la région de Kadougli, la capitale du Kordofan-Sud, seul Etat pétrolier du Soudan.

Citant des témoins, SSP a raconté que des cadavres avaient été transportés du marché de Kadougli et des villages proches d'El Gardoud et de Tilo et jetés dans des fosses à moins d'un kilomètre du collège de Tilo.

"Un témoin a estimé que 100 cadavres ou plus avaient été amenés à cet endroit le 8 juin dans l'après-midi", a souligné le groupe.

"Le 4 juillet, trois fosses d'environ 26 mètres sur cinq étaient visibles à moins d'un kilomètre du collège de Tilo", a ajouté SSP.

Selon ces témoins, l'armée soudanaise et les milices ralliées à Khartoum ont fouillé toutes les maisons, exécutant tous les partisans présumés des sudistes de l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA).

Des chefs religieux et des militants accusent Khartoum, qui dément, de procéder à un "nettoyage ethnique" au Kordofan-sud visant les Nuba qui se sont battus du côté des sudistes pendant la guerre civile.

Des affrontements opposent depuis le 5 juin l'armée du président Omar el-Béchir à des membres de l'ancienne armée rebelle sudiste au Kordofan-Sud, qui a été un champ de bataille pendant la guerre civile entre le Nord et le Sud (1983-2005).

Du fait des combats, entre 30.000 et 40.000 personnes ont fui la ville de Kadougli, selon l'ONU.

Le président soudanais Omar el-Béchir a promis mardi que son gouvernement allait notamment "se concentrer sur le développement" du Kordofan-Sud, alors que le bureau de la coordination humanitaire (Ocha) de l'ONU faisait état dans le même temps d'intenses bombardements et de tirs en différents endroits dans cet Etat.