Soudan: un hélicoptère militaire s'écrase, six morts (armée)

Par La rédaction

KHARTOUM (AFP) - (AFP)

Un hélicoptère militaire soudanais s'est écrasé vendredi matin peu après son décollage d'une base de l'armée de l'air au Kordofan-Nord, et ses six membres d'équipage sont morts, a annoncé l'armée.

L'engin de fabrication russe a pris feu en raison d'un "problème technique" trois minutes après son décollage d'une base située à El-Obeid, capitale du Kordofan-Nord, a déclaré le porte-parole de l'armée, Sawarmi Khaled Saad.

Le pilote a réussi à poser l'hélicoptère sur un terrain, mais "le feu a détruit complètement l'engin et les six membres d'équipage ont été tués", a-t-il ajouté.

Selon M. Saad, l'hélicoptère transportait du "matériel militaire" dans le cadre d'une mission logistique.L'agence officielle Suna a précisé qu'il s'agissait d'un hélicoptère de combat.

El Obeid abrite une base de l'armée soudanaise, et il n'y a pas d'activité connue des rebelles dans sa proximité immédiate.

Les forces armées soudanaises combattent depuis juin des rebelles dans l'Etat voisin du Kordofan-Sud et dans le Nil Bleu.

Jeudi, le porte-parole de l'armée du Soudan du Sud avait dénoncé des raids aériens soudanais, qui ont fait selon lui 17 morts dans l'état sudiste du Bahr el-Ghazal Occidental, près de la frontière entre les deux pays.

Selon le porte-parole sudiste, les bombardements ont repris au cours des deux derniers jours autour de Jau, une zone frontalière revendiquée aussi bien par le Nord que par le Sud.

Mais Khartoum a démenti ces informations "totalement incorrectes", accusant les autorités de Juba de mobiliser leurs troupes dans le secteur de Jau pour lancer des attaques à l'intérieur du Soudan.

Le Soudan du Sud a proclamé en juillet son indépendance après un référendum faisant suite à des décennies de guerre civile avec le Nord.

Depuis, Nord et Sud s'accusent mutuellement de soutenir la rébellion dans chaque pays.