Soudan: Washington et Londres estiment que l'accord permet une paix "durable"

Par AFP

AFRICA RADIO

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Norvège ont salué l'accord historique paraphé lundi par le Soudan et plusieurs groupes rebelles, estimant qu'il posait les "fondations pour une paix durable" au Darfour.

Ces trois pays, regroupés au sein d'une "troïka", ont appelé "toutes les parties à mettre en oeuvre l'accord de bonne foi, avec le même esprit de partenariat et de compromis" qui a permis de le conclure."Cet accord de paix pose les fondations pour une paix et une stabilité durables au Darfour et dans d'autres zones de conflit, ce qui est indispensable pour la transition démocratique du Soudan", ont-ils insisté dans un communiqué."C'est une étape importante pour rétablir la sécurité, la dignité et le développement de la population des régions du Soudan touchées par les conflits et marginalisées", ont ajouté ces trois pays occidentaux.L'accord destiné à éteindre une guerre de dix-sept ans au Soudan, en particulier dans le Darfour où des centaines de milliers de personnes ont été tuées, a été paraphé lundi par les autorités soudanaises et plusieurs mouvements rebelles à Juba, au Soudan du Sud.Il a été paraphé par les mouvements rebelles du Darfour, où la guerre débutée en 2003 a fait dans les premières années au moins 300.000 morts et 2,5 millions de déplacés, selon l'ONU, puis par le mouvement rebelle du Kordofan-Sud et du Nil bleu, où la guerre a affecté un million de personnes.Deux groupes étaient toutefois absents lundi: le Mouvement de Libération du Soudan (MLS) d'Abdelwahid Nour et le Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (SPLA-N) d'Abdelaziz al-Hilu.La "troïka" a appelé ces deux mouvements à "prendre part à des négociations sérieuses avec le gouvernement du Soudan pour tenir la promesse d'une paix gobale, comme l'a réclamé le peuple soudanais lors de la révolution de décembre 2018".