Soudans: le président Kiir refuse un retrait d'Heglig et menace d'avancer sur Abyei

12 avril 2012 à 9h00 par La rédaction

JUBA (AFP) - (AFP)

Le président sud-soudanais, Salva Kiir, a indiqué jeudi devant son Parlement qu'il n'ordonnerait pas à son armée de se retirer de la zone pétrolière contestée d'Heglig, prise mardi à l'armée soudanaise, rejetant les appels internationaux en ce sens.

Il a également affirmé avoir prévenu le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qu'il enverrait l'armée sud-soudanaise sur Abyei, une autre zone contestée à la frontière avec le Soudan, si les Nations unies ne parvenaient pas à en faire évacuer les troupes soudanaises qui l'occupent depuis mai 2011.