SP modifie la perspective de la note du Maroc, qui passe à négative

Par La rédaction

AFRICA RADIO
PARIS (AFP) - (AFP)

L'agence de notation Standard and Poor's (SP) a modifié jeudi à "négative" la perspective de la note de dette à long terme du Maroc, indiquant qu'elle pourrait l'abaisser si le royaume ne réduisait pas ses déficits, l'agence s'inquiétant également de possibles troubles sociaux.

"Nous pourrions baisser les notes si les déficits budgétaire et des comptes courants ne sont pas réduits significativement et durablement, (si) la pression sociale augmente au point de compromettre la stabilité politique ou des réformes cohérentes, (si) les performances économiques sont affectées par un environnement économique externe affaibli", selon un communiqué.

Le gouvernement marocain a annoncé lundi qu'il avait pour objectif de ramener le déficit public à 4,8% du PIB en 2013, contre 6,1% en 2011, et qu'il tablait sur un taux de croissance de 4,5% dans l'élaboration du prochain budget.

Selon SP, le déficit des comptes courants va s'élever au delà de 7,5% du PIB sur la période 2011-2013.

L'agence s'attend à ce que le gouvernement oeuvre pour limiter le mécontentement populaire en contenant l'inflation.Mais "si le chômage reste obstinément élevé, si le coût de la vie monte en flèche ou si les réformes politiques déçoivent les attentes de la population, il y a un risque de troubles durables et à grande échelle qui pourrait également conduire à une dégradation" de la note, actuellement de "BBB-" met en garde S&P.

La note du Maroc pourrait être maintenue si le gouvernement décidait de "mettre en oeuvre des réformes visant à réduire durablement les déficits" budgétaire et des comptes courants et "si le taux de la dette extérieure du pays diminuait à nouveau, tout en préservant la paix sociale et la stabilité politique", précise l'agence.