Tanzanie: des véhicules de police utilisés dans le trafic de cannabis

Par AFP

AFRICA RADIO

Des véhicules de la police tanzanienne sont utilisés pour le trafic de cannabis et de khat, deux produits pourtant interdits dans le pays, s'est plaint vendredi le ministre de l'Intérieur, Kangi Lugola, lors d'un déplacement dans le nord du pays.

"Des rapports font état de véhicules de police utilisés soit dans le transport de cannabis et de khat, soit dans l'accompagnement de transporteurs de cannabis et de khat", a déclaré le ministre, s'adressant en public aux chefs de la police du district d'Arumeru, dans la province d'Arusha."Moi, je suis ministre de l'Intérieur, je le dis en pointant le doigt dans votre direction parce que le cannabis et le khat constituent un casse-tête dans ce district", a ajouté M. Lugola.En juillet 2018, une ambulance avait été interceptée dans la petite ville de Tarime, dans le nord de la Tanzanie, avec 800 kilos de khat à bord.La Tanzanie, vaste pays d'Afrique de l'Est situé le long de plusieurs itinéraires de contrebande internationale, est un des premiers producteurs de cannabis au monde.Bien que le cannabis soit illégal dans le pays, la corruption endémique et les ressources limitées empêchent les autorités d'appliquer uniformément et efficacement la loi.Au Mozambique, en Ouganda, au Malawi et au Kenya, des pays voisins de la Tanzanie, les efforts d'éradication du cannabis ont été généralement couronnés d'un certain succès.En 2010, les saisies de cannabis en Tanzanie totalisaient 279,5 tonnes, faisant cette année-là de ce pays le troisième producteur mondial après le Mexique et les États-Unis.Les champs de cannabis sont généralement dissimulés, le plus souvent avec la complicité des autorités locales, dans les nombreuses et immenses forêts naturelles de Tanzanie.Le khat est un arbuste poussant en Afrique orientale et dans la péninsule Arabique dont les feuilles amères doivent être mastiquées longuement pour procurer une sensation euphorisante. Il a des effets similaires à ceux des amphétamines et est classé comme une drogue illégale aux États-Unis, au Canada et dans la plupart des pays européens.La consommation de khat, généralisée dans la Corne de l'Afrique, est légale au Kenya voisin, mais elle est interdite en Tanzanie.