Tchad: un responsable d'ONG des droits humains réhabilité par la justice

Par AFP

AFRICA RADIO

La cour d'appel de N'Djamena a annulé vendredi une décision judiciaire qui avait suspendu de ses fonctions le responsable d'une des plus grandes ONG tchadiennes de défense des droits humains, Mahamat Nour Ibedou.

A la tête de la Convention tchadienne de défense des droits de l'Homme (CTDDH) depuis sa création, M. Ibedou est un défenseur acharné des droits de l'Homme. Il critiquait régulièrement le régime d'Idriss Déby Itno, mort le 19 avril après 30 ans de pouvoir, et avait été arrêté plusieurs fois pour ses positions.Le 12 août 2020, le président du tribunal de grande instance avait pris une ordonnance pour suspendre M. Ibedou à la suite d'une plainte d'un membre de l'ONG radié en juillet 2020 pour de supposés détournements de fonds.Ce militant avait accusé M. Ibedou de violer les textes de l'association, lui reprochant une gestion opaque et ses méthodes. Selon lui, il prenait seul les décisions et non collégialement, comme le prévoient les statuts de la CTDDH."Je savais qu'un jour cette ordonnance allait être annulée, je n'avais pas de doute et j'ai continué à exercer mes fonctions de secrétaire général", a réagi Mahamat Nour Ibedou."Les juges n'ont fait que réparer une injustice dont j'ai été victime. Ils étaient obligés de dire le droit", a-t-il ajouté.