Thabo Mbeki jugé "irrationnel" dans une note américaine révélée par WikiLeaks

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP)

L'ancien président sud-africain Thabo Mbeki, actuel médiateur de l'Union africaine (UA) en Côte d'Ivoire, a été qualifié d'"irrationnel" et d"hyper susceptible" dans une note diplomatique américaine, révélée par Wikileaks.

L'ancien chef d'Etat est décrit comme un "leader brillant" mais "difficile", avec une tendance à s'emporter face aux critiques, dans ce télégramme rédigé en 2001 par l'ambassade américaine à Pretoria.

"Mbeki, dont l'intelligence est largement admise et qui est respecté sur le plan personnel, manifeste une tendance à prendre la mouche et être sur la défensive", souligne l'auteur de ce câble."Personne ne sait pourquoi Mbeki manifeste cet aspect irrationnel, ni quand il va se manifester".

"Le défi pour les Etats-Unis sera d'accepter tel qu'il est ce personnage important pour l'Afrique, mais hyper susceptible, afin de construire un dialogue constructif", ajoute-t-il.

Ce document a été rendu public juste après la mission "d'urgence" de Thabo Mbeki, de dimanche à lundi, en Côte d'Ivoire, où il a rencontré les deux présidents proclamés Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara.

Il s'agit d'un retour au premier plan pour l'ancien chef d'Etat, mis à la porte de la présidence sud-africaine en 2008 par son propre parti, le Congrès national africain (ANC), après neuf ans au pouvoir.

A l'époque, les observateurs avaient estimé qu'il payait le prix de sa personnalité distante et ombrageuse.