Tigré: l'UE dénonce les entraves mises par l'Ethiopie à l'aide humanitaire

Par AFP

AFRICA RADIO

L'UE a dénoncé vendredi les entraves mises par l'Ethiopie à l'acheminement de l'aide humanitaire vers la région du Tigré, dans le nord du pays, demandant des sanctions contre cette "grave violation du droit humanitaire international" selon elle.

"L'utilisation de l'aide humanitaire comme arme de guerre constitue une grave violation du droit humanitaire international et met en danger la vie de millions de personnes", ont averti dans un communiqué le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell et le commissaire à l'assistance humanitaire Janez Lenarcic.L'Union européenne (UE) a demandé à plusieurs reprises un accès humanitaire total à toutes les zones, mais la réalité, confirmée par les Nations unies, est le maintien de barrages des forces militaires, ont dénoncé les deux responsables européens."Les barrages entravent l'aide pour atteindre les zones rurales, où la crise humanitaire est la plus grave", ont-ils accusé.Au moins 5,2 millions de personnes sur les 5,7 millions que compte le Tigré ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence, ont-ils souligné."Selon les Nations unies, seuls 12 % environ des trois millions de personnes ayant besoin d'abris d'urgence et d'articles non alimentaires ont été atteints depuis le 3 mai", ont-ils rappelé."Une assistance immédiate et à grande échelle doit être fournie, afin d'éviter la famine. Les personnes responsables d'avoir délibérément empêché l'accès en temps voulu devront rendre des comptes", ont conclu les deux responsables.Le Tigré est le théâtre de combats depuis début novembre 2020, après la décision du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed d'envoyer l'armée en déloger le Front de libération du Peuple du Tigré (TPLF), parti qui dirigeait alors la région et contestait depuis plusieurs mois l'autorité du gouvernement fédéral.La Commission européenne a en décembre suspendu le versement de quelque 90 millions d'euros d'aide budgétaire à l'Ethiopie, faute pour Addis Abeba de garantir un accès humanitaire total au Tigré.